Leçon 4 – Lecture : Compléments et récapitulation

Aujourd’hui, nous en finissons avec ce qui concerne la lecture. Il n’y a là aucune difficulté : contentez-vous de lire ce que nous proposons, puis faites les exercices pour reconnaître les phénomènes présentés. Pour terminer, quelques exercices pour lire avec plus d’aisance.

Autres signes de lecture

Elision et crase

  L’ELISION  

Certains mots terminés par une voyelle brève la perdent devant une autre voyelle. L’élision est signalée par un signe similaire à l’esprit doux :

ἀλλ᾽ ἐκ θεοῦ  mais de Dieu

  LA CRASE  

Certains mots terminés par une voyelle, devant un mot commençant par une voyelle, fusionnent avec lui. Cette fusion est indiquée par le coronis qui a l’aspect de l’esprit doux :

κἀγώ = καὶ ἐγώ   et moi

 

Ponctuation

Les manuscrits du texte biblique nous sont parvenus sans ponctuation. Cependant, les éditions modernes du texte biblique ponctuent le texte. Certains signes nous sont familiers, d’autres non :

— Le point (.) et la virgule (,) sont analogues à ceux que nous connaisson,
— le point en l’air (·) est l’équivalent, tout à la fois, de nos deux points (:) et du point-virgule (;).
— Le point-virgule (;) est équivalent de notre point d’interrogation (?)

Exercice 4A : Crase et élision

A – Crase et élision : identifiez les signes de crase et d’élision dans le texte suivant.

κἀγὼ οὐκ ᾔδειν αὐτόν, ἀλλ’ ὁ πέμψας με βαπτίζειν ἐν ὕδατι ἐκεῖνός μοι εἶπεν· ἐφ’ ὃ ἂν ἴδῃς τὸ πνεῦμα καταβαῖνον καὶ μένον ἐπ’ αὐτόν, οὗτός ἐστιν ὁ βαπτίζων ἐν πνεύματι ἁγίῳ. κἀγὼ ἑώρακα καὶ μεμαρτύρηκα ὅτι οὗτός ἐστιν ὁ υἱὸς τοῦ θεοῦ. [Jean 1,33-34]

Exercice 4A: corrigé

κγὼ οὐκ ᾔδειν αὐτόν, ἀλλ ὁ πέμψας με βαπτίζειν ἐν ὕδατι ἐκεῖνός μοι εἶπεν· ἐφ ὃ ἂν ἴδῃς τὸ πνεῦμα καταβαῖνον καὶ μένον ἐπ αὐτόν, οὗτός ἐστιν ὁ βαπτίζων ἐν πνεύματι ἁγίῳ. κγὼ ἑώρακα καὶ μεμαρτύρηκα ὅτι οὗτός ἐστιν ὁ υἱὸς τοῦ θεοῦ.

Combinaisons particulières

Le γ, quand il est redoublé, ou quand il se trouve devant certaines lettres : un autre γκ et χ, se prononce approximativement comme un n, prononciation qu’on « lit » souvent dans la traduction française :

ἄγγελος   messager, ange  —  εὐαγγέλιον   évangile
ἄγκυρα   ancre    —  συγχαίρω   je me réjouis avec…

Récapitulation

L’alphabet et l’accentuation

Voici quelques exercices pour vérifier que vous n’avez plus de problème pour déchiffrer l’alphabet. En cas d’hésitations, revenez peut-être aux exercices de la première leçon

Exercice 4B : Ecrire en majuscules

B – Lire, puis écrire en majuscule les mots suivants.

λόγος τόπος νόμος μόνος
γόμος φόβος δόλος ῥόδος
χόρος φόρος σοφός δοκός
θρόνος χρόνος σκοπός σκότος

Exercice 4C : Translittérer

C – Lire puis translittérer les mots suivants.

κατά παρά χαρά κακός
καλός γάμος μετά μέσος
λίθος φίλος νῖκος τίτος
φύσις λύσις βάθος καθώς

Exercice 4D : Ecrire en minuscules

D – Lire puis écrire en minuscules les mots suivants.

ΧΡΙΣΤΟΣ ΠΕΤΡΟΣ ΛΟΓΟΣ
ΦΙΛΙΠΠΟΣ ΣΤΕΦΑΝΟΣ ΚΟΣΜΟΣ
ΘΕΟΣ ΟΦΘΑΛΜΟΣ ΜΑΡΙΑ
ΙΩΣΗΦ ΑΠΟΣΤΟΛΟΣ ΕΚΚΛΗΣΙΑ

Exercice 4E : L'accentuation

E – L’accentuation : les formes verbales du grec ont un accent qui ‘remonte’ au maximum. Saurez-vous placer l’accent sur chacune de ces formes verbales ?

λεγει πιστευει φωνησῃ βλεπει
πιστευουσιν πιστευετε ἑρμηνευεται ἐποιησεν
εὑρισκω ἐξηρχοντο λαλησει γνωσεσθε
ἀγορασωσιν εἰστηκει βαλετω ἐγενετο

Rappel : quand la dernière voyelle est longue, l’accent ne peut remonter au-delà de l’avant-dernière syllabe.

Exercice 4F : Lecture

— Ἦν δὲ ἄνθρωπος ἐκ τῶν Φαρισαίων, Νικόδημος ὄνομα αὐτῷ, ἄρχων τῶν Ἰουδαίων.

— Ὡς οὖν ἔγνω ὁ Ἰησοῦς ὅτι ἤκουσαν οἱ Φαρισαῖοι ὅτι Ἰησοῦς πλείονας μαθητὰς ποιεῖ καὶ βαπτίζει ἢ Ἰωάννης.

— καὶ τῇ ἡμερᾳ τῇ τρίτῃ γάμος ἐγένετο ἐν Κανὰ τῆς Γαλιλαίας, καὶ ἦν ἡ μήτηρ τοῦ Ἰησοῦ ἐκεῖ.

Jn 2,1 : Et le troisième jour, il y eut une noce à Cana de Galilée, et la mère de Jésus était là.
Jn 3,1 : Il y avait un homme de chez les Pharisiens, du nom de Nicodème, faisant partie des notables des Juifs.
Jn 4,1 : Quand donc Jésus apprit que les Pharisiens avaient entendu que Jésus faisait et baptisait plus de disciples que Jean…

Exercice 4B: corrigé

ΛΟΓΟΣ — ΤΟΠΟΣ — ΝΟΜΟΣ — ΜΟΝΟΣ
ΓΟΜΟΣ — ΦΟΒΟΣ — ΔΟΛΟΣ — ΡΟΔΟΣ
ΧΟΡΟΣ — ΦΟΡΟΣ — ΣΟΦΟΣ — ΔΟΚΟΣ
ΘΡΟΝΟΣ — ΧΡΟΝΟΣ — ΣΚΟΠΟΣ — ΣΚΟΤΟΣ

Exercice 4C: corrigé

kata — para — chara — kakos
kalos — gamos — meta — mesos
lithos — philos — nikos — titos
phusis — lusis — bathos — kathôs

Exercice 4D: corrigé

χριστος — πετρος — λογος
φιλιππος — στεφανος — κοσμος
θεος — οφθαλμος — μαρια
ιωσηφ — αποστολος — εκκλησια

Exercice 4E: corrigé

λέγει — πιστεύει — φωνήσῃ — βλέπει
πιστεύουσιν — πιστεύετε — ἑρμηνεύεται — ἐποίησεν
εὑρίσκω — ἐξήρχοντο — λαλήσει — γνώσεσθε
ἀγοράσωσιν — εἰστήκει — βαλέτω — ἐγένετο

Exercice 4F: corrigé

— Il y avait un homme de chez les Pharisiens, du nom de Nicodème, faisant partie des notables des Juifs [Jean 3,1] —  Quand donc Jésus apprit que les Pharisiens avaient entendu que Jésus faisait et baptisait plus de disciples que Jean… [Jean 4,1]

—  Et le troisième jour, il y eut une noce à Cana de Galilée, et la mère de Jésus y était. [Jean 2,1]

Vous savez lire ! 

Si vous avez fait l’exercice E sans trop d’erreurs, si vous vous êtes amusé avec l’exercice F, en un mot, si l’ensemble ne vous a pas paru d’une difficulté insurmontable, vous êtes mûr pour aborder l’étude proprement dite du grec biblique. Bien entendu, si vous en avez envie, rien ne vous empêche de refaire à l’occasion un des exercices présentés…